Prix Gérard Clayon

Arrivé d’Autriche dans les années 80 où il a étudié l’équitation classique dans le Tyrol, Gérard était un homme qui ne laissait personne indifférent. Ce qui faisait l’unanimité, c’était son immense compétence en tant qu’homme de cheval. C’était un cavalier extraordinaire, reconnu partout au Québec, qui pouvait tirer le meilleur de n’importe quel cheval, il pouvait faire briller un cheval très ordinaire, donc on s’imagine ce qu’il pouvait faire avec un cheval de talent…

Gérard était aussi un homme déterminé et persévérant. C’est en fait l’essence du prix Gérard Clayon. Il ne lâchait jamais, et il disait toujours que pour chaque problème, il y a une solution. Il était un travailleur acharné, perfectionniste toujours en quête de s’améliorer. Il adorait les animaux… Et les animaux l’adoraient… Chevaux, chiens, chats, chèvre, mouton, il les attirait littéralement. Son apport à la vie équestre en Mauricie est immense et l’écurie Gérard Clayon (EGC), de 2001 à 2011, a longtemps été l’hôte des plus gros concours classiques de l’AERCQsc. Le départ de Gérard Clayon en 2009, à l’âge de 57 ans, a laissé un vide immense dans la région, et aussi dans la vie de ceux qui l’ont côtoyé.

À chaque année, pour honorer cet homme d’exception, le conseil administratif de l’association équestre régionale élit deux gagnants, un en dressage et un en obstacle. Ces deux cavaliers se sont démarqués par leur détermination, leur persévérance, leur amélioration et leur esprit d’équipe.

Texte écrit avec la collaboration de Christine Lafond